A propos

©Sylvain Granjon 2017

Marielle Durand naît à l’aube des années 80 à Bruxelles, au pays de la ligne claire.
Ses origines diverses (allemande, haïtienne et française) lui donnent rapidement envie d’aller voir ailleurs. Elle part étudier ses maîtres à Paris, à l’ESAG et aux Arts Décos puis aux Beaux-Arts de Berlin et démarre l’illustration avant d’être graphiste en maison d’édition jeunesse. Elle revient quelques années après à son fil rouge, le dessin, qu’elle enseigne à ses étudiants. Elle observe, analyse et donne à voir la vie et les gens qu’elle rencontre à travers ses carnets. A Sarajevo, au fin fond du désert algérien ou au beau milieu d’un chantier berlinois, elle s’étonne de la beauté du monde, tentant d’en capturer quelques bribes. Son travail est publié notamment chez Bouts du Monde, XXI, Libération, Causette, les Forges de Vulcain – Anne Carrière, Bayard, Michel Lagarde et aux Etats-Unis.

A la suite d’une blessure à la main droite en juin 2015, elle commence par nécessité à apprendre à dessiner à la main gauche et continue désormais le plus possible des deux mains.

Depuis novembre 2016, elle est membre active de l’association Encrages, réunissant auteurs et illustrateurs autour de publics en situation de précarité (solidarité pour les migrants… ).