1h 1Km 1 dessin

Happy Hour 111, c’est une nouvelle exposition qui rassemble le projet 1km 1heure 1 dessin effectué au moment du 2e confinement.

À l’annonce de ce nouveau moment de fermeture, j’ai eu besoin de trouver une respiration, une manière de traverser ce temps immobilisé par un mouvement, un autre regard sur mon lieu de vie, un prétexte et une façon de rencontrer l’autre. Plutôt que de repartir sur le motif du 1er confinement avec mes fenêtres dessinées depuis chez moi dont celles qui me restent sont présentées ici aussi, j’ai joué de la contrainte imposée par les règles sanitaires et j’ai capté chaque jour de mon heure et kilomètre autorisés des représentations de mon environnement proche du 13e arrondissement : la butte aux cailles, le quartier des peupliers, pour parler des lieux et personnes qui y vivent et travaillent.

Ma palette y est volontairement limitée, sur des tonalités d’automne qui éclairent cette période sombre : orange, rouge et grises, avec une touche de bleue. Je les ai publié chaque jour accompagnés d’un texte sur mon compte instagram.

Quelques exceptions m’ont fait dépasser très ponctuellement ce kilomètre (le 13/11, les distributions des Restos du Cœur…) et certains autres dessins ont été fait ultérieurement mais toujours dans cette même veine.

Ce projet a transformé ma façon de voir mon quartier et permis des rencontres véritablement uniques. Il est lauréat de l’appel à projet des Urban Sketchers et une publication est prévue pour Le Rendez-vous du carnet de voyage mi-novembre à Clermont-Ferrand.

Le journal La Montagne en parle.

La présidente du Rendez-vous du carnet de voyage sur RCF.

Et sur le site de mon agent à New York.

Je dédie cette exposition à Luc Pérez, ami cher et artiste hors pair initiateur de Croq and Mob, projet fou et génial avec lequel j’ai découvert la joie de la mobylette. Il enchantait la vie autant que nos cœurs. Quelle tristesse qu’il soit parti en trombe ce petit matin du 17 septembre 2021…

I this project 1h 1km 1 drawing every day since the beginning of the second lockdown until it was over. Rather than repeating the pattern I previously followed to describe life outside looking through my windows on the first lockdown, I decided this time to go out and draw quick sketches of places nearby while respecting the one-hour and one-kilometer rule. The drawings are limited in time, space and colors : 1 hour, 1 kilometer around (paris sanitary rules) and 4 colors only : orange, ocre, grey and some blue.

I am usually doing longer sketches and travelling in very far away places. Because of the covid and the lockdown, I there used the limits that were the same for everybody to have a new look on my neighborhood and tell short stories on the people who lives and work in this area.

It was very important to me to show how life was still going on and how to keep some links between people through my work and day-to-daydrawings.

Finaliste des Usk Proposals